• estellebochert

Deux tout petits mots qui pèsent lourds



Deux tout petits mots qui pèsent lourd dans l'équilibre de ton organisation !


Qu’est ce qui te grignote toujours un peu plus ton temps ?


Pourquoi est-ce toujours le temps que tu te réserves qui passe à la trappe ?


Quelles sont les perturbations et autres interruptions qui font que tu es perpétuellement dérangée, déconcentrée, ou que tu as l’impression de toujours être dans l’urgence !


T’es-tu déjà demandé pourquoi tu dis toujours OUI et jamais NON ?


Voilà une série de raisons que j’ai identifiée :


Ta peur de l'abandon : dire non, c’est choisir un autre chemin sur lequel il est probable que l’autre ne te suive pas. Etre seul et assumer ses propres choix c’est accepter la non-adhésion et l'abandon.


Ta peur des conflits : dire non c’est se mettre en danger, se confronter à la rébellion de l’autre qui ne comprend pas que, tout d’un coup, tu t’opposes pour faire valoir tes propres priorités et non plus les siennes.


Ta culpabilité : dire non c’est oser ses propres choix avant les besoins ou « urgences » de l’autre. C’est ne plus se sentir coupable de s’occuper de soi et de faire de soi une Priorité.


Ton manque de confiance en toi : dire non c’est assumer qui on est, ce qu’on veut et comment on souhaite y arriver. C’est oublier le syndrome de l’imposteur et croire en nous et en nos valeurs.


Ton besoin d’être valorisée (ou au contraire ta peur du jugement) : dire non c’est aussi ne plus tenir compte du regard de l’autre, prendre la critique comme un outil pour s’améliorer et la valorisation comme une lame à double tranchant qui peut avoir un aspect très pesant.


Ton altruisme excessif : dire non c’est accepter de ne pas toujours faire passer les besoins de l’autre avant les tiens.


Tu n’as pas été éduquée ainsi : dire non c’est désapprendre toute l’éducation, les normes et diktats de la société qui nous ont plus ou moins enseigné qu’une femme doit être parfaite, disponible et corvéable avant de penser à elle-même. Et se détacher des jugements qui nous cataloguent comme "hystériques, pleureuses ou dépressives" à chaque fois que nous partageons notre besoin de décider, de nous émanciper professionnellement de focaliser sur nos propres objectifs ou de prendre du temps pour nous !



Et pourtant, si tu faisais le choix du OUI ou du NON avec plus de conscience des impacts que ce choix peut avoir.

Peut être prendrais-tu un peu plus de recul avant de donner ta réponse !


Peut-être réaliserais-tu que :

  • Il vaut mieux être seule que mal accompagnée. Quel intérêt d’être entourée de personnes capables de t’abandonner parce que tu fais respecter tes choix ?


  • Un "non" bien amené ne transforme pas automatiquement une situation en conflit. Bien au contraire, parfois il permet de mettre au clair une situation opaque.


  • En interrogeant l’autre, il te dira que finalement ton NON lui a rendu service et ta culpabilité n’aura plus raison d’être.


  • Plus tu diras NON à ce qui te dérange ou te fait perdre ton temps, plus ta confiance en toi grandira.


  • Parfois il est nécessaire de prendre une balance et de voir ce qui pèse le plus : ton besoin de valorisation ou ton bien-être.


  • Il est important de prendre soin de soi avant de pouvoir prendre soin des autres. Comment pourras-tu prendre soin des autres et restée alignée avec ton besoin d'aider l'autre quand tu seras tellement à bout, à force de ne plus avoir de temps pour toi !


  • On peut désapprendre une éducation, on peut décider de ne pas accepter l’ordre établi. On peut envoyer balader les considérations misogynes . Et il y a toujours moyen de trouver des personnes pour vous aider à changer votre état d’esprit, pour vous guider vers une nouvelle posture et reprendre le pouvoir sur votre temps.


Alors peu importe si tu dis OUI ou si tu dis NON, l'essentiel est de le faire en conscience et de mettre dans la balance d'un côté ton manque de temps et de l'autre l'un de ces facteurs.


De quel côté penche la balance ?

19 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Cet article t'a intéressée et tu souhaites en savoir plus sur comment mieux optimiser ton temps, laisse moi tes coordonnées